AUJOURD’HUI, TU AS 20 ANS

AUJOURD’HUI, TU AS 20 ANS
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mon fils, aujourd’hui, tu souffles tes 20 bougies. Je te regarde et je me dis que je suis fière d’être ta maman. Que de chemin parcouru depuis ce 25 juillet 1999 où nous nous sommes découverts.

UNE NAISSANCE COMPLIQUEE

Ta naissance a été très compliquée puisque nous avons failli mourir tous les deux. Et durant quatre longs jours, je ne t’ai pas eu avec moi. Tu étais en néonatologie dans un autre hôpital.

Je t’avoue que ces quatre journées je les ai vécues comme si ce n’était pas moi qui attendait d’aller retrouver son petit bout. Peut-être était-ce un moyen de me protéger et de rester forte ? Ton papa allait tous les jours te voir et prendre des photos, qu’il allait ensuite faire développer pour me montrer à quel point tu te battais comme un beau diable.

Enfin, après ces quatre jours horribles, on a pu enfin se voir, se découvrir. Je me rappelle de ce moment, où les yeux grand ouverts, tu m’as regardé profondément. On dit que les yeux sont le miroir de l’âme. Et c’est vrai, que par ton regard appuyé, je me suis sentie enfin maman à part entière. Ton odeur, ta peau, tout en toi m’a fait chaviré le cœur. On ne peut comprendre ce sentiment d’amour absolu que quand on devient maman.

Ayant tiré mon lait durant ton absence, j’ai pu te donner le sein. Et tu l’as pris sans sourciller, délaissant les biberons que l’on te donnait. J’ai adoré ce sentiment de bien-être. Je crois qu’on avait besoin de cette proximité pour se sentir mieux toi et moi.

UNE EDUCATION MUTUELLE

Notre vie à trois pouvait débuter. Et je peux dire maintenant avec le recul, que je me suis élevée avec toi. Etre parent, cela s’apprend. J’ai fait beaucoup d’erreurs. J’ai culpabilisé, je me suis posée des tonnes de questions. Finalement, on s’est éduqué mutuellement. Je t’ai appris beaucoup de choses, je t’ai donné un cadre de vie riche de découvertes. Tu m’as appris l’humilité, le bonheur de se sentir aimé inconditionnellement et que la mère parfaite n’existe pas.

Ayant perdu ma maman deux mois après ta naissance, tu m’as donné les forces pour continuer, pour aller de l’avant malgré mon chagrin.

UN CARACTERE BIEN TREMPE

Etant un petit garçon ayant un caractère bien trempé, j’avoue que tes crises et tes pleurs ont mis à mal ma patience et ma bienveillance. On peut vouloir le meilleur pour son enfant, mais parfois, la fatigue, le stress, le doute font que l’on ne réagit pas au mieux. En tant que parent, nous avons aussi nos besoins, nos envies et souvent ils ne sont pas pris en compte parce que l’enfant passe en premier.

Par le diagnostic d’une pédopsychiatre, j’ai compris que tu étais un enfant avec un fort caractère et qu’il me faudrait rester bienveillante tout en restant calme mais déterminée.

Ce ne fut pas évident de rester sereine face aux multiples crises quotidiennes. Mais j’ai gardé le cap. Et finalement, le résultat est plutôt pas mal.

TU ES DEVENU UN HOMME, MON FILS

Tu es devenu un jeune homme persévérant, avec de belles qualités de cœur. Tu sais où tu veux aller et tu te donnes tous les moyens pour y arriver. Tu m’as fait comprendre qu’en tant que parent, mon rôle était de te guider sur le chemin de la vie. Mais qu’à un moment donné, il a fallu que je te lâche la main pour que tu puisses te prendre en charge seul.

Je te laisse désormais maître de ton destin mais ne t’inquiètes pas, je serai toujours là, prête à t’aider. N’oublies jamais qu’être parent c’est pour la vie. Tu es mon fils 1er du nom, celui qui m’a appris à devenir maman.

Bon anniversaire mon amour. Je te souhaite toute la réussite possible. Je lève mon verre à ton avenir. Tchin !

About Nadine FIORI


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.