CONCOURS ENTRÉE ÉCOLE SUP : POURQUOI PRÉPARER L’ENTRETIEN ?

CONCOURS ENTRÉE ÉCOLE SUP : POURQUOI PRÉPARER L’ENTRETIEN ?
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saviez-vous que 30 % des personnes se présentant à un concours d’entrée pour une école supérieure ne se préparent pas ?

C’est incroyable non ? Et pourtant, se préparer permet une meilleure confiance en soi et en ses capacités (cliquez ici pour lire l’article de “l’Etudiant”).

Dans mon précédent article sur une bonne préparation (cliquez ici pour lire mon article : PARCOURSUP : 3 ETAPES PRIMORDIALES POUR BIEN PREPARER L’ENTRETIEN DE RECRUTEMENT), je vous expliquais les atouts qu’elle peut apporter lors d’un entretien de recrutement :

  • Une meilleure connaissance de soi-même,
  • Une confiance en soi (re)trouvée,
  • Une meilleure analyse de ses compétences,
  • Un réel questionnement sur ses motivations.

Bref, la préparation permet une meilleure ouverture sur le monde mais aussi une meilleure connaissance sur notre être intérieur.

CONCOURS D’ENTRÉE : LES QUESTIONS SUR LA VOCATION

Dans certains concours d’entrée, comme par exemple, les écoles d’architecture, on demande aux candidats quel est le déclencheur de leur vocation, pourquoi ils veulent devenir architecte et pas autre chose ?

C’est pour cela qu’une bonne préparation permet d’avoir un fil conducteur dans l’argumentation afin de ne pas dévier de l’objectif et surtout rester centré sur ce dernier.

Quel que soit l’objectif à atteindre, il est indispensable de garder à l’esprit qu’il est nécessaire de poser des jalons pour ne pas s’éparpiller.

VOCATION : QUELLES QUESTIONS INTRINSÈQUES SE POSER ?

La question la plus pertinente à se poser est : «  pourquoi je veux faire tel métier ? ». Cela peut sembler bête a priori mais quand je pose ce genre de question, les réponses me laissent souvent dubitative :

  • Je veux devenir orthophoniste parce j’aime les enfants,
  • Je veux entrer dans l’armée parce que j’ai envie de manier les armes,
  • Je veux devenir gendarme parce que j’aime voyager.

Je  ne dis pas que ces raisons sont superflues, je dis simplement que ce sont des raccourcis pour des métiers plus complexes. Et c’est là toute la difficulté quand on passe un entretien de recrutement.

Il faut savoir argumenter plus profondément. Parce qu’un métier c’est un ensemble de missions toutes liées les unes aux autres. Avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Un exemple :  quand quelqu’un veut entrer dans un corps d’armée, il ne faut pas oublier que les métiers exercés sont souvent dangereux, qu’il ne faut pas être réfractaire aux ordres, que partir au bout du monde c’est très bien quand on est célibataire mais cela peut être pesant quand on a une famille.

POUR CONCLURE

Un recruteur expérimenté, saura faire la différence entre une personne préparée, qui a cherché au plus profond d’elle-même pour mieux se connaître et ainsi être en parfaite adéquation avec sa vocation. Et pas un candidat, qui n’aura vu qu’un pendant du métier et pas les inconvénients et qui risque d’abandonner rapidement.

 

About Nadine FIORI


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.