GROSSESSE TARDIVE : MON TÉMOIGNAGE

GROSSESSE TARDIVE : MON TÉMOIGNAGE
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grossesse tardive n’est plus un tabou aujourd’hui. De plus en plus de femmes attendent d’avoir réussi leur carrière professionnelle et/ou d’avoir trouvé l’homme de leur vie pour se décider à faire un bébé. Ou alors, ce sont des mamans comme moi, qui décident après plusieurs enfants, d’en faire un dernier.

MA PROPRE EXPERIENCE

J’ai été maman la première fois à 29 ans. Et j’avais 32 ans quand ma fille est arrivée. En travaillant, m’occuper de mes deux enfants, me suffisait amplement. De toute manière, mon mari ne voulait pas d’un troisième bébé.

Et puis, mes deux amours sont allés à la crèche puis à l’école. Le temps passait si vite. Et je me suis aperçue que dès que je voyais un petit garçon, j’avais l’impression de voir mon fiston 1er du nom. Mon envie d’un troisième enfant devenait de plus en forte sans que j’en prenne vraiment conscience. Mais, j’ai dû me rendre à l’évidence : je voulais ce bébé.

Finalement, après moult discussions avec mon chéri et de cogitations de sa part, et après accord de nos deux grands, je devenais maman à 41 ans et cinq mois.

Ce fut un véritable bonheur que d’accueillir notre petit ange. Toute notre famille était comblée. Nous étions enfin au complet.

BILAN DE CETTE GROSSESSE TARDIVE

Mes neuf mois de grossesse se sont très bien passés. J’ai juste été suivie pour un peu (mais vraiment très peu) de diabète gestationnel.

Bien entendu, j’ai fait très attention à moi. Je n’ai pris que quelques kilos, je me suis bien reposée. J’ai profité à fond de ma dernière grossesse.

Ma fille était avec moi quand j’ai passé l’échographie pour déterminer le sexe de bébé Quelle fierté pour elle ! Mes deux aînés se sont vraiment investis et étaient heureux d’attendre avec nous ce troisième enfant.

Quand fiston deuxième du nom a pointé le bout de son nez, nous étions merveilleusement bien. Dernier de la fratrie, il a réussi sans problème à faire sa place. C’est un enfant épanoui, bien dans sa peau.

Il nous permet de rester actifs et de nous intéresser à pleins de choses (sport, activités culturelles, activités manuelles, jeux de sociétés). Grâce à lui nous restons ancrer dans le présent, en veille permanente concernant sa génération. Nous aimons surfer, dans le monde des jeunes enfants, puis dans celui des ados pour ensuite aller vers celui des jeunes adultes. En tant que parents, nous sommes dans l’obligation d’être adaptables pour une meilleure communication avec notre progéniture. Et ça marche plutôt bien.

TOURNEZ LE DOS AUX ESPRITS CHAGRINS

Je peux vous assurer que j’ai eu droit à beaucoup de commentaires :

  • « Oulala, tu vas te remettre dans les couches ?, tu es courageuse ! »
  • « Tu auras 61 ans quand ton fils fêtera ses 20 ans ! »
  • « T’es pas trop vieille pour faire un bébé ? »
  • « A l’école, on va te prendre pour sa grand-mère ! »
  • « Le pauvre, quand tu mourras, il sera bien jeune ! »

Que du bonheur, n’est-ce-pas ? Je leur ai fait un pied de nez à toutes ces personnes bien pensantes qui me jugeaient.

Ce qui était important pour moi, c’était de savoir que mon chéri et mes enfants étaient ravis que je sois enceinte.

POUR CONCLURE

Je voudrais juste que mon témoignage permette à des femmes proches ou dans la quarantaine, de prendre enfin en compte ce qu’elles désirent vraiment.

Qu’elles fassent fi des remarques désobligeantes des uns et des autres. Que cela soit votre premier enfant ou pas, et que votre désir d’enfanter bouillonne en vous, alors n’hésitez pas.

Que vous ayez des questionnements, c’est normal et humain. J’en ai eu beaucoup moi-aussi. Et je vous avoue que n’ai pas toujours eu de réponses appropriées.

Mais, mon désir était là, ardent et je ne pouvais qu’y répondre.

Pour l’anecdote, j’ai été enceinte plus rapidement que mes deux aînés. Alors, si ça ce n’est pas un signe !

About Nadine FIORI


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir mon guide "5 astuces pour gérer votre​​​​ stress"