L’ALLAITEMENT : POURQUOI CET ACTE SI NATUREL EST DEVENU SI COMPLIQUÉ ?

L’ALLAITEMENT : POURQUOI CET ACTE SI NATUREL EST DEVENU SI COMPLIQUÉ ?
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’allaitement, je connais très bien. J’ai allaité mes trois enfants et le dernier jusqu’à ses trois ans.

J’ai toujours voulu allaiter. Pourquoi ? En fait, je n’en sais rien. Pour moi, c’était normal bien que ce ne fut pas une tradition familiale transmise de génération en génération. C’est ma belle-mère qui m’a transmis les gestes à faire et comment positionner mon bébé pour une tétée optimale.

Pourtant, en discutant avec de jeunes mamans ou bien sur les forums de discussion, l’allaitement, qui est un acte naturel, est souvent compliqué à mettre en place.

Certaines maternités, dignes de ce nom, aident bien les mamans pour le démarrage. Mais, ce n’est pas de partout malheureusement. Entre sages-femmes et puéricultrices débordées, ce n’est pas évident pour une nouvelle maman de savoir quoi faire pour des montées de lait tardives, un  bébé qui perd du poids ou un engorgement des seins.

Je crois que j’ai ce gène de l’allaitement très ancré en moi. Je me demande même si je ne suis pas issue de cette génération qui a voulu redonner ses lettres de noblesse à cet acte ancestral.

Une question me taraude : Mais comment faisaient nos aïeules pour perpétuer cet acte qui devait être si anodin pour elles et si complexe à mettre en place pour nous ?

Et si je vous emmenais dans ma doloréan pour  faire un voyage dans le passé pour essayer de comprendre pourquoi l’allaitement ne fait plus parti de notre culture française ?

RETOUR VERS LE PASSÉ

Commençons par le début, voulez-vous ? Nous les êtres humains sommes des mammifères. C’est-à-dire qu’en plus d’avoir des poumons, d’un cœur à quatre cavités, d’un système nerveux, nous sommes pourvus de mamelles qui ont le rôle de nourrir nos enfants : CQFD.

Et c’est ainsi depuis l’aube des temps. Les femmes transmettaient ce geste millénaire aux nouvelles mères.

Enfin jusqu’à ces 100 dernières années où trois phénomènes clés ont chamboulé notre culture de l’allaitement.

1 – LA LIBERATION DE LA FEMME

Il fut un temps où le fait de donner le sein était une régression pour la libération de la femme. Car pour certaines féministes, tout ce qui est proprement féminin est une calamité. La maternité est vue comme de l’esclavagisme. Et l’allaitement est considéré toujours comme de l’esclavagisme mais puissance 10.

2 – L’apparition des premiers laits maternisés

En 1908 le premier lait en poudre est inventé. C’est un véritable succès. Après la seconde guerre mondiale, les biberons près à l’emploi, prennent place dans les maternités. Très vite, le biberon et le lait de vache sont devenus l’alimentation number one des bébés. Mais le lait maternisé n’est toujours qu’une pâle copie du lait maternel.

3 – La médicalisation de la grossesse et de l’accouchement

Ce qui était une tradition familiale ancestrale transmise de femmes en femmes est désormais passé sous le giron des médecins. Ces derniers n’y connaissent souvent pas grand-chose à la physiologie de l’allaitement. Entre aberrations et incompétences, difficile pour les mamans de se sentir écoutées.

L’ALLAITEMENT MONDIAL EN CHIFFRES

En France, en 2010, 60 % des mamans allaitaient leur bébé à la sortie de la maternité et à 6 mois elles n’étaient plus qu’à 1,5 %.

En Finlande, c’est 99 % des mamans qui allaitent et elles sont 60 % à donner le sein au bout de 6 mois.

En Suède, c’est 96 % au début et 72 % au bout de 6 mois

En Angleterre, elles sont 80 % mais seulement 1 % au bout de 6 mois.

En Australie, c’est 96 % au début mais seulement 9 % au bout de 6 mois.

Notre culture a perdu en 100 ans, des millénaires de savoir-faire. La transmission a du mal à se faire ou alors elle se fait mal. Les mères ne disposent plus de l’expérience d’autres mamans et se découragent. Il est primordial qu’elles puissent se procurer les bons conseils et les bons soutiens pour un allaitement serein et optimal.

About Nadine FIORI


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.