L’ESCALIER DE LA RÉUSSITE POUR LES ENFANTS

L’ESCALIER DE LA RÉUSSITE POUR LES ENFANTS
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il n’y a pas d’ascenseur vers le succès, il n’y a que des escaliers » Slike SCHEUER MANN (poétesse et romancière allemande). »

Il est souvent compliqué pour un enfant de se fixer des objectifs. Le but à atteindre semble si lointain, si difficile à approcher.

Nos bouts de choux se découragent et arrêtent leurs efforts. Ils le vivent comme un véritable échec. Et même si les insuccès sont des apprentissages (cliquez ici pour lire mon article “Comment apprendre à vos enfants à assumer leur échec”), le fait de ne pas y arriver peut faire baisser la jauge de la confiance en soi.

L’ESCALIER DE LA RÉUSSITE

Et si en tant que parent, on aidait nos enfants à atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés avec douceur, sans souffrir aucunement ?

Pour cela, je vous propose de réaliser avec votre/vos enfant(s) l’escalier de la réussite.

Alors KESAKO cet escalier ?

LE PRINCIPE : DIVISER POUR MIEUX Y ARRIVER

Avoir un objectif, c’est bien. Il en faut pour avancer, s’élever. Mais réussir à l’atteindre c’est encore mieux.

Faire un escalier de la réussite permet de diviser son objectif final en sous étapes. Chacune des marches représente une étape franchie.

L’enfant visualise concrètement ses avancées, donc ses réussites. Petit à petit, il avance vers son objectif, sans stress, avec confiance.

LES ETAPES À METTRE EN PLACE

 Demandez à votre enfant quel est le défi qui l’angoisse, qui lui paraît insurmontable.

‚ Aidez-le à réfléchir sur les 5 étapes successives à mettre en place pour concrétiser son projet. Chaque enfant étant différent, les 5 étapes sont à titre indicatif. L’enfant doit faire en fonction de ses possibilités. Il aura peut-être besoin de plus ou de moins d’étapes. C’est lui qui fabrique son propre escalier.

ƒ Dès que ses idées sont bien définies, il doit compléter l’escalier au fur et à mesure de ses avancées. (télécharger L’escalier de la réussite : version fille ou version garçon).

Conseil :

Afin que cet exercice soit mieux appréhendé, donnez à votre/vos enfant(s) un exemple concret et facilement compréhensible.

Par exemple, vous pouvez lui expliquer l’apprentissage de la marche pour un bébé :

1 – Au tout début, le tout petit va ramper,

2 – Ensuite, il se déplace à quatre pattes,

3 – Après, il arrive à se tenir sur ses jambes en se tenant aux meubles,

4 – Enfin, il commence à marcher sans aide avec hésitation et en chutant souvent,

5 – Peu à peu, il prend confiance et marche de mieux en mieux, pour finalement apprendre à courir J

ATTENTION : Si l’enfant ressent du stress parce qu’il doit trop forcer ou parce que c’est trop compliqué, il faut diviser à nouveau les étapes.

LES BÉNÉFICES DE CET EXERCICE

Avec cet escalier de la réussite, chaque enfant avance à son propre rythme. Pour certains, ce sera du rapide, alors que d’autres prendront leur temps.

Votre bout de chou aura une vision claire de ce qu’il a déjà réussi et du chemin qui lui reste à parcourir.

Ainsi, il restera motivé tout au long qu’il monte les marches vers son propre succès.

Cet escalier de la réussite, représente le fait de grandir, de s’élever, de progresser toujours et encore. Escalader une marche c’est devenir un peu plus grand. L’enfant fournit un effort pour lui, pour être fier de lui et de ce qu’il a mis en place pour y arriver.

 

About Nadine FIORI


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.