POURQUOI J’AI CHOISI D’AVOIR UNE FAMILLE NOMBREUSE

POURQUOI J’AI CHOISI D’AVOIR UNE FAMILLE NOMBREUSE
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je n’ai jamais eu comme rêve d’avoir une famille nombreuse. Pourquoi, je vous dit cela ? C’est parce que je viens de lire l’article de Maman Chamboule Tout (cliquez ici pour lire “Un seul enfant”) et que j’avais envie de vous expliquer mon/notre choix.

Quand j’ai rencontré mon chéri, et quand on a su que c’était sérieux entre nous, on s’est dit : on aura deux enfants. Notre projet de créer une famille était limpide : une maison, deux enfants.

Et franchement, on s’est bien débrouillé. Nos deux enfants sont nés quand on l’a voulu. Notre route à quatre était bien tracée.

UN GRAIN DE SABLE PEUT TOUT CHANGER

Oui mais voilà, parfois un grain de sable vient gripper la machine si bien huilée. J’ai commencé à ressentir un besoin, une envie. Chaque petit garçon brun que je croisais, me faisait penser à mon fils  aîné. Cette sensation, je ne l’avais jamais eue avant.

C’est fou comme parfois, votre vie si bien rythmée, peut vous sembler vide, comme si quelque chose, quelqu’un manquait.

UNE ENVIE , UN DESIR

J’avoue que je me suis beaucoup questionnée. Et j’ai compris qu’un besoin urgent de redevenir maman me tenaillait. Parfois la nature est complexe. A presque 40 ans et avec deux enfants qui commençaient à devenir bien autonomes, c’était un sacré défi.

Nous avons beaucoup discuté avec mon homme. C’est impressionnant comme parfois, les choses se mettent en place toutes seules. Mon chéri avait besoin à ce moment-là d’un nouveau défi professionnel. Et le fait de faire notre troisième enfant, nous permettait de le mettre en place. Comme quoi, il n’y a pas de hasard.

40 ANS ET AUCUN DOUTE

Et vous savez quoi ? je n’ai pas eu une seconde de doute. Malgré les interrogations de ma famille et de mes ami(e)s, je suis restée sûre de moi. Et pourtant j’en ai entendu des : « Tu te rends compte que tu vas devoir tout recommencer entre les couches, les nuits sans sommeil ? », « Vous avez bien réfléchi ? Parce que c’est compliqué un bébé à plus de 40 ans ! ».

Le plus important c’est que tous les quatre, nous étions d’accord pour accueillir ce cinquième élément. Et comme par magie, tout est allé très vite : je suis tombée enceinte un mois plus tard, nous avons choisi le prénom et préparé sa venue ensemble.

L’ARRIVEE DE MON TROISIEME AMOUR

Après une troisième césarienne dont je vous ai parlée dans un précédent article (cliquez ici pour lire Césarienne : mon témoignage) nous avons accueilli notre petit dernier dans la joie et le bonheur.

Ce fut un bébé facile. L’allaitement fut un peu compliqué à mettre en place (cliquez ici pour lire Allaitement : mes 5 conseils pour un allaitement serein) mais je suis heureuse d’avoir pu lui donner le sein jusqu’à ses trois ans.

Il a désormais sept ans. Il sait s’affirmer et il a un cœur d’or : il partage, aime le contact avec les autres enfants.

Il est chouchouté par les deux aînés qu’il adore embêter.

Désormais, notre famille est au grand complet. Je ne regrette absolument rien. Ma maternité tardive m’a permis de prendre du recul. J’ai négocié un virage à 180 degrés professionnellement.

Mon expérience de maman s’est renforcée. J’ai fait et je ferai encore des erreurs. Mais cela me permet d’apprendre toujours et encore.

MON CHOIX M’APPARTIENT

Le choix que j’ai fait, m’appartient. J’ai voulu une grande famille, peut-être parce que je suis issue d’une famille nombreuse et mon chéri aussi. Je suis heureuse ainsi et ce bonheur je le savoure tous les jours.

Chaque personne fait selon ses besoins, ses envies et ses possibilités. Le plus important, c’est d’être heureux dans la famille que l’on a choisie de fonder.

About Nadine FIORI


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.